Rue Azaïs, Paris, 14 mars 2020.

Des branches, des branches, des branches, tour.


Rue Azaïs, Paris, 14 mars 2020.

Alors effectivement hein, on ne vous la fait pas à vous, fidèles trois lecteurs et demi qui lisez ce journal électronique depuis 2004, je l’ai déjà faite, cette photo, et même refaite, sauf que voyez-vous, premièrement la dernière date de 2012, et deuxièmement il s’agit moins ici de toujours prendre le même célèbre monument parisien du même point de vue avec à peu ou prou le même cadrage que de donner une idée de la mesure avec laquelle les frondaisons du square Nadar poussent et obstruent la vue pendant que, de son côté, la tour Eiffel ne pousse plus depuis un gros siècle.

Comme quoi la nature finit toujours par avoir le dessus.

[Mais à part ça, rien.]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :