The Black Angels @ le Trianon, Paris.

Mission District | Yellow Elevator #2 | Evil Things | Don’t Play with Guns | Entrance Song | I Hear Colors (Chromæsthesia) | Indigo Meadow | Twisted Light | Black Grease | Haunting at 1300 McKinley | Broken Soldier | Telephone | Young Men Dead | Bad Vibrations | Bloodhounds on My Trail | Black Isn’t Black || True Believers | You on the Run | ?

Les écrans qui clignotent, les lumières sursaturées, les ombres du groupe qui se découpent sur le fond, les stroboscopes dans la gueule – quelle idée de se mettre la tête dedans pour faire ses photos, aussi – et évidemment la musique, cette musique qui me donne à chaque fois l’impression d’avoir pris de l’acide. Young Men Dead m’arrache encore la tête. Telephone sonne toujours autant comme le Mirza de Nino Ferrer. Quand les Black Angels nous sortent le sitar en rappel pour enchaîner True Believers et You on the Run, on est en plein dedans : bienvenue à Katmandou. Ne vous prenez pas les pieds dans le tapis en peau de yack. Pour un peu, on se sentirait léviter. La grande majorité de la salle reste immobile et contemplative tandis que le carré d’irréductibles du devant slame au ralenti en revenant inlassablement se faire dégager de la scène par la sécu. C’est trippant. Il ne leur manque qu’un peu d’attitude. Se tourner un peu plus vers le public. Mais pour le reste, décidément, tout y est.

 

1 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

2014 en 10 concerts qui poutrèrent | Wallendorffrépondre
29 décembre 2014 à 13 h 27 min

[…] The Black Angels – le Trianon, Paris, 23 septembre […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :