Sad Day for Puppets + The Yolks @ la Boule Noire, Paris.

Rarement vu passage à l’acte plus décevant. Venu en espérant découvrir Sad Day for Puppets dégagé des nuées d’éther qui baignent leurs deux albums (Cf. bande-son), plus brut, plus direct, je suis tombé sur un groupe tout mou, pas aidé du tout par un son déplorable, tentant de sauver les meubles devant une Boule Noire dépeuplée. Anne Eklund, seul point d’attention décent de la troupe ― avec le guitariste Marcus Sandgren, bien au point sur son manuel des postures rock et roll ― reste plantée au milieu de la scène, toute intimidée, pas loin de se mettre les mains dans les poches. Le son est tellement foireux qu’il faut par moment attendre la moitié d’un morceau pour commencer à le reconnaître. En ajoutant à ça une salle, déjà loin d’être pleine au début, qui se vide graduellement durant le set, démotivant le groupe, on obtient une belle soirée bien foirée, à oublier vite. Pourtant tout ça vaut le détour, sur disque au moins. Pour la scène il faudra repasser. Réessayer peut-être, oublier le premier contact. En attendant… triste jour, oui.

[Ah et les Yolks font du sous-Naive New Beaters. J’aurais jamais cru qu’on pourrait faire PIRE que les Naive New Beaters.]

 Sad Day for PuppetsTouch

The Yolks

Sad Day for Puppets

6 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

mobyrépondre
22 septembre 2010 à 14 h 44 min

En même temps le titre du groupe est annonciateur, tu aurais dû t’en douter très cher ardennais à poils longs.

22 septembre 2010 à 17 h 31 min
– En réponse à: moby

Cher ami, j’ai cessé de me fier aux noms des groupes le jour où Marylin Manson m’a fait découvrir à ma grande douleur qu’il n’était pas une fille.

mobyrépondre
22 septembre 2010 à 18 h 59 min

En même temps je n’ai jamais vu de jeune fille métallique chez Iron Maiden, tu es crédule mon bon !

24 septembre 2010 à 11 h 38 min
– En réponse à: moby

Hé, c’est toi qui a commencé en crédulisant devant le nom du groupe, d’abord.

Shout Out Louds + Baden Baden @ la Maroquinerie. | DPCrépondre
14 octobre 2010 à 9 h 57 min

[…] Mon dernier live suédois avait déçu, celui-là m’a agréablement surpris. Je m’attendais à une soirée tranquille, lovée dans les morceaux pépères de leur trois bons albums (Howl Howl Gaff Gaff, 2005, Our Ill Wills, 2007 et Work, 2010) mais non, les Shout Out Louds montent leur compos un niveau au-dessus, ne tiennent pas en place et conquièrent la salle immédiatement. Bien sûr c’est pas le MC5 (le vieux d’il y a longtemps, pas celui avec les vieux d’aujourd’hui) non plus, hein, mais l’énergie injectée dans leur musique est salutaire. Surtout après la première partie gentille mais molle du genou de Baden Baden. On applaudit, on félicite et on les invite à vite vite enregistrer un live pour garder un souvenir de tout ça, merci. […]

Broken Records @ le Divan du Monde, Paris. | DPCrépondre
12 mai 2011 à 11 h 18 min

[…] Gary Jules au Magic Stick le 23 mai 2004 ― 32 personnes dont deux barmen ― et Sad Day for Puppets en septembre dernier. Jusqu’à hier soir et ses 15 gens collés contre les murs du Divan du Monde. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :