Mumford and Sons + Mugison @ la Maroquinerie, Paris.

 Flogging MollyThe Seven Deadly Sins (live)

160 000 albums vendus au Royaume-Uni et 27 en France, donc fort logiquement la première date française de Mumford and Sons est emplie d’Anglaises enamourées ― curieux pour ce genre de musique et de groupe ― qui ne jettent pas de bière ― très curieux pour ce genre de public ― mais en revanche connaissent super-bien les textes par cœur et tiennent à le montrer. La bonne nouvelle, dans l’histoire, c’est que si Mumford and Sons avaient fait un mieux disque que Franz Ferdinand l’année dernière [si si], sur scène ça suit dans une ambiance relevée ― pas à ce point-là quand même, mais on s’en approche un peu de temps en temps ― ponctuée d’histoires de setlists mélangées, de tache dans le slip de Ted Dawes le contrebassiste, de citation de la Ferme des Couillons en Afrique [« comment on dit “merde” en anglais ? “Shit” ? Oh c’est joli. »] et de cours de français un peu séchés sur les bords. Grosse fête, en somme. Ils reviendront. Soyez-y.

[Et bien le bonjour à Mugison le fou folk, ses morceaux entamés mais pas trop, ses anecdotes d’accidents digestifs sur les scènes de Bruxelles et ses chutes de chaises quand il se recule trop durant un solo.]

Mugison

Mumford and Sons

2 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

C*ndrerépondre
22 février 2010 à 15 h 32 min

Bonaniv’ + 1…

:o|=

23 février 2010 à 9 h 57 min
– En réponse à: C*ndre

[Merci :)]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :