The Killers @ le Bataclan, Paris

Dans le Bataclan ça parle anglais partout, encore plus qu’à Hard Fi en mars dernier [et peut-être autant que pour Doherty lundi, d’ailleurs]. Les Killers étonnent : la brochette de poseurs gommeux imbus de leur personnes à laquelle je m’attendais est en fait un groupe souriant et manifestement heureux de jouer, à l’image de son leader, Brendan Flowers, qui passe tout le show à faire des allers-retours devant-de-scène-côté-de-scène-milieu-de-scène1 et en taper 5, 10, 20 avec les mains du premier rang, ou à présenter tous les jouets qu’on leur a offert en tournée pour leur porter bonheur [principalement Raymonde2 la Noire Colombe, de San Francisco, Timothée2 le mouton bariolé, du Chili, mais pas Yvette2 le squelette chouette3 qui trônait sur le piano, sûrement par manque de temps]. J’ai chaud, je sors un objectif complètement trempé du sac, les murs sont moites, les premiers rangs s’évanouissent mais ne s’en iraient pour rien au monde. Il faudra bien, pourtant, après un Outro chanté en chœur comme à la messe. Sortie du Bataclan, les épaules qui fument, des vendeurs de posters adaptés à la clientèle, criant des « 3 dollars ! 3 dollars Ze postère ! » au charter d’anglais qui décolle de la salle. Allez, couché.

 Jarvis le Cocker Farceur2Fat Children

_____

1 Mais quasiment jamais dans la seule fenêtre de 2° libre de tout micro, ce qui suce un max pour les photos.

2 Afin de protéger l’identité de la noire colombe, du mouton bariolé, du squelette chouette et du yorkshire farceur, leurs prénoms ont été modifiés.

3 Yvette le squelette chouette qui fera d’ailleurs sûrement l’objet d’une prochaine note, trop la joie.

5 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Saryonrépondre
16 novembre 2006 à 11 h 46 min

Bientôt tu vas déménager au bataclan à force. 🙂

Ercierépondre
16 novembre 2006 à 15 h 29 min

La moustache, c’est classe

William Millerrépondre
16 novembre 2006 à 19 h 23 min

Saryon> C’est déjà fait. Depuis la semaine dernière. 3e cintre à gauche dans le vestiaire.

Ercie> Patin, claro. Vivement que je sois pubère pour avoir la même 🙂

Saryonrépondre
16 novembre 2006 à 19 h 52 min

Oh putain ouais, vas y gros fais toi pousser la moustache !

William Millerrépondre
17 novembre 2006 à 12 h 46 min

Je paris qu’ensuite tu voudras que je mettre un casque de chantier, sale pervers :þ

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :