The Datsuns @ la Boule Noire, Paris.

C’est sauvage, ça suinte dans tous les sens, ça joue tellement fort que ça fait péter le limiteur de décibel de la sono deux fois de suite. La salle est blindée, on se croirait être encore plus nombreux que la veille au soir dans la même salle pour les Magic Numbers qui affichaient pourtant déjà complet. Les Datsuns jouent une grosse heure dans une ambiance à 40 °C, tout feu de guitares et toute flamme de gorge, ça slamme de partout, les bras se lèvent, ça cogne dur, il fait toujours plus chaud et deux rappels suffiront à peine à calmer la meute chevelue et vociférante massée dans la Boule Noire. Thank God for the Datsuns.

 The DatsunsMaximum Heartbreak

6 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Saryonrépondre
18 octobre 2006 à 13 h 39 min

Ca résume bien j’trouve !

William Millerrépondre
18 octobre 2006 à 15 h 14 min

Merci gros 😉

18 octobre 2006 à 21 h 10 min

OUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIS

William Millerrépondre
18 octobre 2006 à 21 h 34 min

Hum. Crise de Datsunomanie ou bien ?

Truderépondre
19 octobre 2006 à 13 h 46 min

Bah tiens, les coupains des Magic Numbers, que jai vu en première partie de Radiohead à Avenches cet été 😀
chevelus et sympathiques.

William Millerrépondre
20 octobre 2006 à 11 h 06 min

Et gros, aussi. Ça m’impressionne. C’est le groupe que si tu veux le prendre en photo, sans grand angle fisheye c’est mort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :