The Secret Machines @ La Maroquinerie, Paris.

Il y a toujours autant de spots sur scène que de potes dans la salle, ils sont toujours autant éclairés par derrière, leur batteur est toujours au temps régulier, puissant et bonhamien, il y a toujours autant de lenteurs presques soporifiques en milieu de set mais, surtout, il y a toujours autant de tubes spatio-martelés qui font du bien par où ils passent, agrémentés de nouveaux titres percutants, d’un solo de batterie transcendental et de longues ambiances étirées comme il faut, où il faut.

Et alors, Living Things en première partie, j’en avais entendu dire du bien en live, mais alors à ce point, hein, pardon, mais la prochaine fois qu’ils passent, j’y cours. Yeah.

 Living ThingsBombs Below

11 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Saryonrépondre
31 mai 2006 à 20 h 30 min

Chapeau m’sieur : )

William Millerrépondre
1 juin 2006 à 0 h 19 min

Merci m’sieur. ura pas été facile 😉

Saryonrépondre
1 juin 2006 à 0 h 40 min

c’est quoi le pourcentage de réussite ?

William Millerrépondre
1 juin 2006 à 8 h 04 min

La décence [et ma réputation surfaite] m’interdit de le dire… disons que sur ce coup-là le rendement est en-deçà de l’Aude. Valà valà valà…
[Pis d’un autre côté tu as vu la gueule des spots, hein, à ma décharge :D]

Saryonrépondre
1 juin 2006 à 11 h 00 min

ouais ouais t’inquiete, j’ai peur, tout à l’heure j’vais chercher la peloche couleur…

Celitaerépondre
6 juin 2006 à 21 h 48 min

Joli concert, et jolie photo.

William Millerrépondre
7 juin 2006 à 14 h 28 min

Merci beaucoup [pour eux comme pour moi]. Tu y étais ?

Celitaerépondre
7 juin 2006 à 19 h 43 min

Oui oui! 3e fois que je les voyais, je crois que je suis un petit peu fan 😉

William Millerrépondre
8 juin 2006 à 8 h 28 min

[moi aussi, j’avoue :

Celitaerépondre
8 juin 2006 à 19 h 34 min

Oui j’avoue, la première partie des Foo. Et puis la Boule noire l’an dernier (qui était plutôt déserte malheureusement).

William Millerrépondre
10 juin 2006 à 18 h 14 min

Ben on a fait les 3 mêmes alors… Plus deux autres fois pour moi à Détroit, une fois seuls et une autre, la première, où je les ai découverts en première partie d’Intepol. Une sacrée baffe, j’avais acheté l’album Le lendemain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :